Partager :

Marco Simeoni

Président et Fondateur de Race for Water

Diplômé de l’école d’ingénieur d’Yverdon en télécommunications et de l’Union Technique Suisse en gestion d’entreprise, Marco Simeoni fonde sa première entreprise, LANexpert, en 1995. Entrepreneur dans l’âme, il bâtit et développe de nombreuses sociétés jusqu’à fonder en 2008 une des plus florissantes PME romandes, la Holding Veltigroup. Puis, suite à sa rencontre avec Stève Ravussin et Franck David, il s’engage dans un projet de multicoques monotypes. Ce projet, Multi One Design SA (MOD), consiste à construire des trimarans strictement identiques respectant certaines normes écologiques puis à créer un championnat où toutes les équipes concourent de fait à armes égales. Fort de son expérience et de sa vision d’entrepreneur, il offre à MOD une répercussion internationale.

Soucieux de l’environnement, Marco Simeoni voit également dans ce championnat une vitrine pour promouvoir une cause qui lui tient à cœur : l’eau et sa préservation. C’est de cette vision que naît en 2010 la fondation « Race for Water », qui a pour but d’informer, de partager et d’agir autour de la préservation de l’eau et des océans en particulier. Suite à la vente de Veltigroup en 2014, il décide de se dévouer entièrement à sa fondation afin de mettre sa fibre entrepreneuriale au service de l’environnement.

En 2015, il participe personnellement à la « Race for Water Odyssey », une expédition à la voile unique dont le but est de dresser un premier bilan global de la pollution du plastique dans nos océans. A son retour, après 9 mois en mer à bord du trimaran « MOD70 Race for Water », son message est sans appel : les déchets plastiques sont partout et il est irréaliste de penser les nettoyer en haute mer. Il faut agir rapidement à terre, et traiter les déchets plastiques avant qu’ils n’atteignent l’eau. La nouvelle mission de la fondation est née : identifier, promouvoir et implémenter des solutions de valorisation des déchets plastiques et créer de nouvelles sources de revenus pour les populations les plus affectées par cette pollution.