Partager :

Les scientifiques de JPI Oceans sont à bord !

03.07.2017 Fondation

 

Cela fait désormais plus d’un mois que le navire Race for Water évolue dans les eaux turquoise des Bermudes. Tribune officielle des invités du Groupama Team France venus encourager l’équipe française menée par Franck Cammas sur la 38e édition de l’America’s Cup, puis centre de conférence pour le premier séminaire « du déchet plastique sauvage à l’énergie » et pour le premier workshop science de l’Odyssée 2017-2021, le navire se transforme maintenant en plateforme scientifique et accueille les premiers chercheurs du projet EPHEMARE soutenu par le consortium européen JPI Oceans. Pendant une dizaine de jours, Race for Water sera le théâtre d’une série de prélèvements de microplastiques permettant d’étudier l’effet toxicologique de ces derniers sur les écosystèmes marins.

 

Retour sur les temps forts de l’escale aux Bermudes

De l'accueil de Monsieur Mickael Dunkley, Premier Ministre des Bermudes, aux retrouvailles avec plusieurs personnalités engagées de l'île déjà rencontrées en 2015, cette première escale a été rythmée par de nouvelles et belles rencontres. A travers l’engouement porté par l’America’s Cup, la fondation Race for Water a su sensibiliser un large public à l’importance des océans et aux solutions qui existent pour les préserver contre la pollution plastique. Les échanges avec les différentes équipes sportives ont été naturellement des moments forts tout comme la visite de 150 scolaires ou le premier séminaire organisé à bord du navire ambassadeur. Celui-ci a permis aux experts de Race for Water de présenter leur projet de création d'une chaine de valeur dédiée aux déchets plastiques grâce à la valorisation énergétique. Plus d'une vingtaine de chefs d’entreprises bermudiens, de responsables techniques gouvernementaux, et de membres d'ONG ainsi que Monsieur Sylvan Richards, Ministre de l'environnement, étaient présents pour partager sur ce sujet sensible aux Bermudes et aux îles en général. Autres temps forts, le workshop scientifique autour de la problématique plastique organisé en collaboration avec l’association Keep Bermuda Beautiful mené par Anne Hyde et diffusé en ligne sur les réseaux sociaux de la fondation ainsi que la conférence du Bermuda Underwater Exploration Institute qui a offert une belle prise de parole à l’équipage afin qu’il présente au grand-public toutes les spécificités de l’Odyssée 2017- 2021.

Science toujours !

Jusqu’au 7 juillet, le navire Race for Water se transforme en laboratoire itinérant pour une série de prélèvements et d’échantillonnages de micro-plastiques sur les plages et dans les eaux bermudiennes. Raimundo Blanco (Université de Vigo), Camilla C. Carteny (Université d’Anvers) et Christelle Clérandeau (Université de Bordeaux) sont les premiers scientifiques à bénéficier des 90 m2 du navire Race for Water réservés aux recherches océanographiques. Tous issus du projet EPHEMARE soutenu par le consortium européen JPI Oceans, ils ont pour sujet d’étude la contamination par les microplastiques et leurs effets sur les espèces aquatiques, que ce soit sur les invertébrés ou les poissons. A bord du Race for Water, avec l’aide de l’équipage et de scientifiques locaux, ils collecteront un maximum d’échantillons de microplastiques présents dans les colonnes d’eau, dans les sédiments émergés et immergés mais également dans les holothuries (concombres de mer) et dans des bivalves. Trois zones d’intérêts seront parcourues : Whale Bone Bay, Well Bay et Evans Bay. Ces échantillons serviront par la suite à caractériser les polluants présents à la surface de ces microplastiques et à mesurer leur toxicité potentielle vis-à-vis d’une ou deux espèces marines modèles. Retrouvez l’interview de Jérôme Cachot, chercheur du laboratoire EPOC à Bordeaux, expliquant l’intégralité du projet EPHEMARE sur le blog de l’Odyssée : http://odyssey.raceforwater.org/des-scientifiques-montent-a-bord/