Partager :

Solutions

De l'impact aux solutions

Suite à la Race for Water Odyssey 2015, expédition unique que la Fondation Race for Water a lancée en 2015, le premier constat est sans appel : la pollution plastique est partout. Il n’y a pas de 7ème continent, ni d’île plastique, mais bien une soupe de déchets plastiques flottant dans les « gyres ». Un nettoyage à grande échelle des océans est irréaliste, seules des solutions basées à terre peuvent efficacement combattre ce fléau du XXIe siècle.

 

Les déchets plastiques sont le problème et la solution

Notre projet : transformer les déchets plastiques en une ressource énergétique commercialisable

Par une approche innovante inspirée de l’économie circulaire et de l’entreprenariat social, nous visons la création d’une filière économique pour les déchets plastiques. Cette solution permettra d’interrompre le flot de plastiques qui pollue continuellement l’environnement et contamine les océans. Elle profitera également à la santé humaine en général et aux communautés défavorisées en particulier, et fournira une source d’énergie alternative.

La technologie : Biogreen® par ETIA

Biogreen® est un procédé novateur et breveté de conversion thermochimique en continu de biomasse et d’autres déchets comme le plastique. Biogreen® peut être utilisé pour la torréfaction, la pyrolyse et la gazéification.

Cette technologie de pointe permet d’extraire le fort pouvoir calorifique des déchets plastiques et de les transformer en un gaz de synthèse (syngas) très riche en énergie. Le procédé consiste en une pyrolyse à très haute température et sans oxygène permettant de couper les chaînes carbonées qui composent le plastique. Un phénomène de carbonisation sans oxygène qui conduit à l’obtention de nouveaux produits gazeux, liquides et solides.

La pyrolyse à haute température est réalisée grâce à un équipement précurseur et unique, le Spirajoule®. Cette longue vis pousse la matière plastique au sein d’un compartiment étanche tout en la chauffant par effet Joule. La matière est ainsi transportée à allure régulière au sein de l’appareil et la température de la vis peut être pilotée de façon très précise jusqu’à des températures pouvant atteindre 800°C. Cela permet d’adapter parfaitement le temps de séjour et la température au matériau à traiter et au produit final désiré. Dans le cas d’un traitement à 800°C, l’objectif est de maximiser le rendement en syngaz et d’atteindre la transformation la plus complète possible des plastiques.

Le syngaz est ensuite raffiné grâce à différentes étapes de filtration, d’épuration et de condensation. L’objectif de cette étape cruciale est d’éliminer les poussières, les particules fines, les goudrons, les gaz condensables ainsi que les polluants tels que le chlore. Le gaz est donc purifié, non toxique et peut être utilisé comme carburant dans des moteurs ou turbines afin de produire de l’électricité. Il est également possible d’extraire et de revendre directement des fractions d’hydrogène ou de méthane. Les résidus solides et liquides issus de cette transformation sont optimisés puisque la fraction gazeuse atteint jusqu’à 80%.

Compact, modulaire et mobile, il suffit de quelques semaines pour installer une unité qui permet de traiter de 5 à 12 tonnes de plastiques usagés par jour. Plusieurs machines peuvent fonctionner en parallèle afin d’atteindre des capacités de traitement plus importantes. L’installation Biogreen®, respecte les normes environnementales les plus strictes et est certifiée CE. Ces solutions techniques de petites et moyennes capacités favorisent une gestion de déchets et une production énergétique décentralisées qui sont reconnues pour leur efficacité, ainsi que leurs avantages sociaux et environnementaux. Les déchets plastiques sauvages sont ainsi une ressource additionnelle à la transition énergétique.

 

Du projet pilote au déploiement international

Actuellement en production, la première machine sera livrée cet automne afin d’être testée pendant 6 mois pour évaluer ses performances énergétiques et son bilan environnemental. En parallèle des projets démonstrateurs sont à l’étude afin d’illustrer les bénéfices économiques et sociaux de notre chaine de valeur dans des îles et des villes côtières.

D’ici 2025, nous souhaitons que notre modèle soit répliqué à l’échelle mondiale afin d’avoir des impacts durables dans les domaines suivant :

ENVIRONNEMENTAL : Réduire notablement la quantité annuelle de déchets plastiques qui atteint les océans.

ECONOMIQUE : Transformer en énergie des millions de tonnes de plastique sauvage par an, et fournir en électricité plusieurs millions de foyers.

SOCIAL : Procurer du revenu à des centaines de milliers de collecteurs de rue.

Une action conjointe au niveau international est indispensable pour répondre aux menaces auxquelles nos océans font face. Notre modèle de valorisation des déchets vise à traiter la problématique de la pollution plastique à la source, en éradiquant le flux de déchets qui se déversent dans les océans. Nos projets vont directement améliorer la vie et la santé des populations locales qui sont généralement les premières victimes de cette problématique mondiale.

 

LE COLLECTOR : une solution de collecte des déchets en bord de mer, dans les rivières et les lacs

S'il est irréaliste de vouloir nettoyer les océans, il paraît, en revanche, judicieux de mettre en place des systèmes de nettoyage au niveau des ports, des rivières, des lacs et à proximité des côtes. La fondation propose dans ce but un navire de dépollution efficace et éco-responsable qui permettra de limiter la quantité de plastiques qui partent chaque jour dans nos océans.           

Le Collector est un navire polyvalent de récupération de déchets dans l’eau. Grâce à son tapis convoyeur en inox, THE COLLECTOR est capable de nettoyer 5000 m²/h. Ses coques fines lui permettent d’’atteindre une vitesse de 12 nœuds à vide et son tapis convoyeur est prêt en 2 minutes, cela permets une réponse rapide en cas de pollution localisée. Sa grande passerelle avant facilite le débarquement et permet de nettoyer aisément les plages les plus inaccessibles. Sa porte latérale et la plateforme arrière autorisent un stockage et un transfert rapide de 4 conteneurs de 240 L.

Transportable, polyvalent, THE COLLECTOR répond aux attentes des collectivités, des entreprises ou prestataires de services quel que soit le plan d’eau.

Fiche technique

Retrouvez toutes les informations nécessaires sur le site http://www.mod-thecollector.com/